Une exposition à Lorient

Comme beaucoup d’artistes, je traverse toujours un petit moment de blues après un décrochage , surtout quand il s ‘agit d’une exposition comme celle des « Résidences Artistiques »  qui vient de se terminer  à Saint Grégoire, réunissant les oeuvres de dix sept artistes parmi ceux qui ont séjourné à bord du Manguier, de 2017 à 2019…ou encore celle d’Art Capital, sous les magnifiques verrières du prestigieux Grand Palais !

Alors, enchaînons sur d’autres plaisirs ! … avec l’exposition , à Lorient, de  deux Panoramas des Petits Riens des Petits Bouts du Monde, ceux du Pouldu et ceux de Saint Briac,  aux cimaises du salon annuel de  la Société Lorientaise des Beaux Arts du 23 février au 1 er Mars au Palais des Congrès de Lorient.

Il y aura aussi trois petits formats, des Petits Riens rapportés du Groenland .
Alors je serais très heureuse de vous accueillir à l’occasion du  
VERNISSAGE  le SAMEDI 22 FEVRIER à 18H !

(Et bientôt des photos pour ceux qui ne pourront pas se déplacer ..)

 

Samuel. 19. II. 2019.02.19.15h35.

C’est entre les premières douches et lessives  – doublement méritées depuis  mon arrivée au Groenland, cinq jours auparavant et par les trois quart d’heure de marche dans la neige pour atteindre le village –  que j’ai dessiné Samuel, rencontré aux bains-douches-laverie municipales d’Akunnaaq. J’ai adoré ses grandes bottes de pêcheur ! 

Les Petits Riens © ADAGP / Bénédicte Klène. Résidence Artistes en Arctique 2019

Samuel. 19. II. 2019.02.19.15h35. 68° 44′. 37 » N 52° 19′ 34 »W

 Le temps que je rentre au bateau, coincé au sud de l’île d’Akunnaaq dans les glaces de la baie de Qammavinguaq, la nuit tombait déjà …

LOgo Manguier

In between showers and laundry, well-deserved since I arrived in Greenland, five days prior and by the 45-minute-walk in the snow to reach the village – that I drew Samuel, whom I met at the baths – Akunnaaq municipal laundry showers. I loved his big fisherman boots! By the time I got back to the boat, stuck in the south of Akunnaaq Island in the ice field in Qammavinguaq Bay, night was already falling …

Ouest France. 28 novembre 2019

Ouest -France-28 novembre 2019.jpg
Quelques erreurs se sont incidemment glissées dans l’article d’Ouest France et je me dois d’apporter quelques corrections et précisions : c’est bien sûr l’association LES AMIS DU MANGUIER qui organise les résidences Artistes en Arctique et non l’association Kombini, que je ne connais d’ailleurs pas et dont je découvre le nom pour la première fois  !
LOgo Manguierhttps://lemanguier.net.

L’hiver, le bateau se laisse bien prendre dans les glaces au sud de l’île d’Akunnaaq, mais trois quarts d’heure de marche dans la neige pour traverser l’île et se rendre au village suffisent déjà bien assez comme ça pour nous couper de la solitude polaire.

Les Petits Riens © ADAGP / Bénédicte Klène. Résidence Artistes en Arctique 2019

Enfin, quand il faut aller chercher l’eau potable , nulle source d’eau chaude comme en Islande, mais celle d’un lac d’eau douce dont on fait un trou dans la glace  avec cet outil, que l’on appelle un  TOK, et que j’ai dessiné lors d’une séance de pêche sur la banquise. (nb: aalisagaq veut dire poisson en Kalallisut). Dernière précision: les gens du village vont chercher l’eau potable au même endroit, une marque est toujours visible pour repérer le trou où l’on va puiser l’eau.