Commande publique. Mairie de l’Europe. Brest. 2008

L’art public et les habitants : réunion ouverte à tous – Brest

Ouest France. mercredi 30 juin 2010

La ville de Brest est jalonnée d’oeuvres d’art. Leur installation résulte, souvent, d’une politique de commande publique : le « 1 % artistique » comme l’Arbre à palabres et pavois de Bénédicte Klene à la mairie de l’Europe (photo)…Plusieurs opérations sont en cours : 1 % du Mac Orlan, du Stella, du groupe scolaire du Pilier Rouge, du tramway…

Mercredi 30 juin, 20 h, salle Outremer, au centre social de Bellevue.

Cliquez ici pour lire l’article de SILLAGE (P. IV.  Février- Mars 2008): « Arbre à Palabres et Pavois ». Commande publique ( 1 % artistique) pour la nouvelle Mairie de l’Europe. Brest. 

Un arbre à palabres aux racines salées

Le Telegramme13 janvier 2008

Quoi de plus naturel que de faire pousser un arbre, au titre du 1 % culturel instauré, en son temps, par le ministre de la Culture André Malraux, qui avait imaginé cette mesure pour soutenir la création artistique ? C’est Bénédicte Klène qui a été choisie pour piloter le projet de cet arbre à palabres. Un arbre métallique sur lequel on peut lire les mots « Fraternité, Tolérance, Solidarité ». Chaque lettre est reprise par un pavillon du code maritime international, la mer n’étant après tout pas très loin. Une bonne partie du quartier a été associée à la conception de cette oeuvre tout en hauteur, les habitants y ajoutant, sur son socle : « Brest, une ville de l’Europe, l’Europe, une ville de Brest ».

L’oeuvre symbolique est plantée à proximité de la salle des mariages.

Quoi de plus naturel que de faire pousser un arbre, au titre du 1 % culturel instauré, en son temps, par le ministre de la Culture André Malraux, qui avait imaginé cette mesure pour soutenir la création artistique ? C’est Bénédicte Klène qui a été choisie pour piloter le projet de cet arbre à palabres. Un arbre métallique sur lequel on peut lire les mots « Fraternité, Tolérance, Solidarité ». Chaque lettre est reprise par un pavillon du code maritime international, la mer n’étant après tout pas très loin. Une bonne partie du quartier a été associée à la conception de cette oeuvre tout en hauteur, les habitants y ajoutant, sur son socle : « Brest, une ville de l’Europe, l’Europe, une ville de Brest ».

17. XII. 2011. 17h44

Sophie Ladame, illustratrice,  en pleine dédicace de son livre à la librairie Le Failler.
Un « Petit Rien » qui me rappellera toujours l’arroseur arrosé …