26. I. 2012. Figures libres

Cet après-midi -là, il s’en est passé des choses !
Lise Gaudaire, avec l’aide de François Boucard, accrochait ses portraits photographiques sur le nouveau mur d’exposition (nouvellement baptisé « FIGURES LIBRES »).
Mais voilà, je me suis décidée un peu trop tard à dégainer mon carnet et François avait déjà disparu de la scène avant que je commence même à l’esquisser…
Pendant ce temps, l’équipe au complet de « La mal coiffée », les cinq chanteuses et Laurent (compositeur – arrangeur), François (technicien lumière), Jérémie (technicien son) et Claire (régisseur, attaché de presse),  rencontraient des collégiens de troisième qui voulaient connaître leurs parcours et racontaient avec générosité comment chacun d’eux avaient fini par choisir de vivre avec passion de leur passion.
Et pour finir cette journée, un dernier filage du concert du lendemain, histoire que tout soit bien prêt…. et puis, Karine, Myriam, Laetitia, Hélène, Marie et Claire, après deux semaines de travail intense au cours de cette résidence, ont toutes bien mérité de faire une petite pause…. pour profiter un peu des soldes !!! C’est vrai , quoi, il n’y a pas que le travail dans la vie, même quand on est dans la musique !

26.I. 2012. 13 H 08 . Déjeuner sur scène

Mon premier « Déjeuner sur scène » au Pôle Sud : on apporte son casse- croûte , on profite d’un petit bout du spectacle qui aura lieu le lendemain et on prend même le café ensemble. Alors, évidemment, on échange et on discute, on se trouve même une amie commune, là-bas dans le Minervois, le pays d’où viennent les artistes de « La mal coiffée »!
C’est pas croyable ! Un joli moment de rencontre ! Elle est pas belle la vie ?

25. I. 2012. « La mal coiffée » en résidence de création

La veille, je n’avais pas osé déranger les filles qui répétaient dans une salle à côté leur nouveau répertoire de chansons avec Laurent Cavalié. Mais ce mercredi-là, bien confortablement installée dans un fauteuil rouge, j’ai joué la petite souris, je me suis mise à les croquer et je m’en suis donné à cœur joie !