« Un homme fait le projet de dessiner le Monde.Les années passent : il peuple une surface d’images de provinces, de royaumes, de montagnes, de golfes, de navires, d’îles, de poissons, de maisons, d’instruments, d’astres, de chevaux, de gens. Peu avant sa mort, il s’aperçoit que ce patient labyrinthe n’est rien d’autre que son portrait »

Jorge Luis Borges

Les derniers articles parus sur le blog des Petits Riens :

  • 47°46’14 »N 3° 36’33 »W
    Nous avions seize ans et le sentiment que l’avenir nous appartenait. L’océan était pour nous le synonyme d’une précieuse liberté […]
  • (pas de titre)
    LEPORELLIMINI #26 / Série Panoramas des Petits Riens des Petits Bouts du Monde Les Petits Riens de Paris. Vue du Pont […]
  • I piccolo Niente di Napoli
    Au printemps 2018, j’ai eu le plaisir et le privilège de dessiner à Naples et aux alentours lors d’une résidence […]
  • (pas de titre)
  • Biennale de Cachan
    Saluons cette belle initiative des organisateurs de la Biennale de Cachan pour nous permettre de visiter l’exposition malgré la fermeture […]
  • (pas de titre)

Archives

Catégories

Les commentaires sont fermés.