Rennes à coup de coeur. 8 Juin 2012

Cliquer sur le lien suivant pour voir l’article en entier : RENNES A COUP DE COEUR

Expo : « Les Petits Riens », Bénédicte Klène
8 juin 2012 écrit par D.P.

Dans un monde de l’art et de l’image dominé par l’érotisme, la violence et le spectaculaire, il traîne encore par-ci par-là, des yeux qui creusent d’autres évidences et des petites mains pour les sculpter. C’est le cas de Bénédicte Klène qui expose ses Petits Riens au Chercheur d’Art, cette librairie où l’on aimerait flâner des heures sur place, pour oublier le temps et sortir gras et repu de belles et/ou d’étranges découvertes.

Les Petits Riens : kezako ?
Les Petits Riens de Bénédicte Klène sont des scénettes de la vie quotidienne, généralement personnelles, mais aussi publiques, lorsqu’il s’agit de spectacles – concerts, pièces de théâtre – prises au trait, sur le vif.
Mais Les Petits riens sont également une méthode de travail voire même un mode de vie. Fidèlement attachée au format de son carnet de croquis (14 x 18 cm), Bénédicte Klène emmène partout avec elle son « atelier portatif » composé de son carnet, de 4 feutres et de ses petites loupiotes pour dessiner dans l’obscurité !

Les Petits Riens nés d’ici et d’ailleurs
Anciennement professeur d’arts plastiques, Bénédicte Klène a commencé à exposer ses divers travaux en 1996.
Très tôt, Bénédicte Klène a utilisé, notamment dans ses nombreux voyages, le principe des Petits Riens, mais ce n’est réellement qu’à partir de 2003, qu’elle l’exploite avec rigueur et sens.
Rappelant les fondements la photographie, les scènes croquées par Bénédicte Klène sont instantanées et contemporaines, motivées par un  souci  de collecte documentaire et sensibilisées par la disparition des gens, des lieux et des moments.

Vue plongeante sur l’exposition
A la Librairie Le Chercheur d’Art, vous pourrez donc croquer avec les yeux quelques-unes des séries des nombreux Petits Riens.
Une d’entre elles a été réalisée sur plexiglas créant un effet de transparence, permettant ainsi au spectateur d’entrer dans les Petits Riens et d’apprécier l’envers du dessin.
Et pour les amateurs d’exhaustivité, trois petits écrans ont été installés, faisant défiler les nombreux autres dessins qui n’ont pu être exposés.
Pour plusieurs minutes d’attentions, vous y puiserez, assurément, charme et sérénité.

Des petits riens aux grandes choses
Les dessins de Bénédicte Klène renaissent également sous d’autres formes, comme ce fut le cas d’une installation à la Chapelle du Saint d’Esprit à Auray l’été 2011, et prochainement, nous l’espérons, sous forme d’édition papier.
Depuis janvier 2012, et ce jusqu’à début juillet, Bénédicte Klène est parallèlement en résidence au Pôle Sud, engagée à croquer régulièrement ce qui s’y passe en spectacle et en coulisses.

 Plus de liens, plus d’amour :
Le site de Bénédicte Klène
L’évènement Facebook  de l’exposition
Les Petits Riens – Bénédicte Klène à voir et à aimer
@ Le Chercheur d’art (1 rue Hoche – 35000 Rennes)
du 1er au 30 juin (entrée libre)

 NB : Pour ceux qui ne sont jamais venus au Chercheur d’Art,
osez franchir la porte et descendre au sous-sol,
il n’y a pas de loups, seulement des dessins !

Un Petit Rien ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s